• 19 février 2020
  • Homeopathe
  • 0

2 choses à savoir avant de consulter un sexologue

Trouver un sexologue semble une tâche facile à effectuer, pourtant il n’en est rien du tout. Le choix d’un sexologue pour vous aider à redonner du punch à votre libido doit être fait avec beaucoup de minutie. En effet, elles sont nombreuses les personnes qui brandissent leur statut de sexologue sans toutefois avoir une certification, un diplôme ou une autorisation leur permettant d’agir dans ce domaine. Mais cela n’exclut pas qu’il y’ait effectivement des sexologues qualifiés capables de vous accompagner dans vos rapports intimes avec votre partenaire. À Wallon par exemple, vous pouvez contacter un pro des troubles sexuelles sur sexologue-brabant-wallon.be pour un accompagnement personnalisé.

Qui et où?

Que faire exactement pour éviter de tomber entre les griffes d’un charlatan qui d’une manière ou d’une autre cherche à vous arnaquer?

  • Vérifiez qu’il est ce qu’il prétend être: le métier de sexologue n’étant pas encore règlementé, tout le monde peut donc s’autoproclamer sexologue. Pour prendre attache avec un pro de la sexualité, certains sites publient une liste de sexologues qu’il serait bon de bien scruter. Après avoir pris contact avec ce dernier, assurez vous qu’il possède le titre de médecin sexologue. Il doit pouvoir vous présenter ses diplômes, vous parler de son expérience et ses compétences pour vous faire une idée du spécialiste en face de vous. Ici, n’hésitez pas de vous renseigner auprès de ses anciens patients.
  •  Le lieu et les honoraires du spécialiste: il s’agit là de savoir où est-ce que vous passerez vos séances avec votre psy. Puisque la majorité des sexologues exercent en parallèle dans d’autres services, vous pouvez les rencontrez dans les hôpitaux où les centres spécialisés dans troubles physiques et mentaux. Il est aussi possible pour d’eux d’exercer à leur propre compte, et donc, vous n’aurez qu’à les retrouver dans leur cabinet de consultation pour vos séances. Pour ce qui est du coût, il varie entre 50 et 100 euros et est remboursable par la sécurité sociale.