• 17 janvier 2020
  • Homeopathe
  • 0

Comment s’explique la honte chez les patients atteints de dépression

Pour beaucoup de personnes qui souffrent de dépression le sujet de la honte est très souvent abordé lors des séances de thérapie. Elles parlent de la honte qu’elles ressentent de ne pas avoir la force d’accomplir certaines choses. Leur dépression fait des ravages et s’accompagne d’un manque d’énergie au quotidien. Elles ont peur et honte de l’image qu’elles renvoient aux autres, se jugent faibles et cessent de vivre selon leurs convictions et ce qui les poussent à perdre toute énergie et motivation. Si vous souffrez de ce mal, contactez sans plus atteindre un psychologue sur https://www.psychologue-etterbeek.be et prenez rendez-vous pour une consultation.

Tristesse

Il n’y a absolument pas de honte à souffrir de dépression!

La dépression est une pathologie qui détruit progressivement et sans effort toute pensée logique et positive chez un patient. Cela s’explique sur la façon dont le cerveau contribue plus à un état dépressif en instaurant le sentiment d’être un raté, d’être incapable de réussir quoique ce soit. Échapper à cette négativité est tout à fait possible car il n’y a absolument aucune honte à être dépressif. C’est une pathologie qui dans la plupart des cas est héréditaire alors ce n’est pas la faute du malade d’en souffrir. Le rejet de l’acceptation de cette maladie contribue à nuire à toute motivation. Alors pour aller mieux il est important de se rappeler à quel point l’on était heureux, dynamique et sociable avant d’être malade. Alors agir dans le sens du positif, essayer de retrouver une estime de soi amène moins à craindre le rejet et l’échec.

Par ailleurs, se donner les moyens de se sentir mieux passe aussi par le fait d’en parler à ses proches. Certains vous rejetterons ou ne répondront pas convenablement à vos attentes mais ceux qui vous aiment trouverons le moyen de vous apporter l’aide qu’il vous faut à travers des encouragements, de la force.